Questo sito usa cookie per fornirti un'esperienza migliore. Proseguendo la navigazione accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra OK
iic_algeri

12e Festival Culturel Européen en Algérie

Date:

21/05/am


12e Festival Culturel Européen en Algérie

Ballet du Sud

Shéhérazade et Les Mille et une Nuits.

“Shéherazade” Ballet en un acte et quatre tableaux Chorégraphie, textes, scénographie et costumes de Fredy Franzutti Musiques di Nicolai Rimskij-Korsakov Réalisation de la scénographie par Francesco Palma. C’est la Perse d’or et de magie des « Mille et une nuits » qui est évoquée à travers les scènes et les tableaux créés par Mr. Fredy Franzutti, l’un des chorégraphes les plus appréciés de l’actuel panorama national italien. Ici l’exotisme est non seulement synonyme de fascination pour une idée d’ailleurs, mais surtout d’admiration pour le luxe et la luxure de l’Orient et des peuples de la mer. Ce spectacle nous permet de jouir des situations classiques de l’univers des contes qui, dans certains cas, grâce à Antoine Galland, en 1704, et à ses successeurs, font désormais partie du patrimoine collectif européen. Nul n’ignore le sujet de ces contes: afin de ne jamais être trompé, le Sultan tue toutes ses épouses après la première nuit de noces. Grace à ses dons de conteuse la belle Shéhérazade enchante le Sultan avec une série enchevêtrée de récits fantastiques et passionnants et réussit ainsi à renvoyer de jour en jour son exécution. Un leitmotiv musical illustre le récit de Shéhérazade. Nicolai Rimskij-Korsakov lui-même a fourni quelques indications quant aux contes qui l’ont inspiré. Le premier tableau évoque les voyages de Sindbad le Marin qui visita des îles fantastiques et vécut des aventures devenues célèbres également grace à une série de films. Et comment ne pas songer à la jeunesse haute en couleurs de Nicolai Rimskij-Korsakov lui-même, ainsi décrite par le critique Mario Bortolotto: « marin, bourlingueur, amateur de sensations, de nationalisme sonore et de tous les orientalismes... ». Le deuxième tableau s’inspire des aventures du Prince Kalandar et coïncide avec l’histoire d’Aladin et de sa lanterne magique. Le tableau suivant intitulé “Le jeune Corsaire et la jeune Princesse” représente une scène d’amour. Le quatrième et dernier tableau, “Fête à Bagdad”, se termine par une explosion de danses et de couleurs et avec un naufrage (sur le thème du premier tableau): une tempête transporte le navire sur des rochers dominés par la statue dorée d’une idole. À la fin Shéhérazade vient refermer le cycle de contes du poème, future innocente source d’une bonne quantité de kitsch oriental. Pour les passages narratifs Monsieur Franzutti réinvente certains contes des “Mille et une nuits” (ceux-là mêmes cités par Rimskij-Korsakov) qui sont lus par l’acteur Andrea Siriani pour introduire les quatres tableaux. Dès les premières représentations le spectacle a remporté un énorme succès aussi bien auprès du public que de la critique.

Renseignements

Date: Sam 21 Mai 2011

Horaire : A 19:00

Organisée Par : IIC Algeri e la Delegazione dell'Unione Europea

En Collaboration Avec : -

Entrée : Libre


lieu :

Salle Ibn-Zeydoun chez l'Office Riadh El Feth - Alger

273